Prêt immobilier : des litiges faciles à éviter

Les crédits immobiliers représentent une importante source de litiges auprès des banques. La renégociation du taux et les incidents de paiement représentent l’essentiel des motifs de discorde.

Anticiper les problèmes permet d’éviter les litiges

Les offres de contrats de prêts immobiliers sont souvent alléchantes avec des taux actuels historiquement bas. Pourtant, le nombre de litiges avec les établissements bancaires ne cesse d’augmenter.

Une lecture attentive de toutes les clauses est pourtant le meilleur moyen de se prémunir contre les mauvaises surprises. Bien évaluer ses revenus sur le moyen et le long terme permet de faire face aux mensualités sur la durée, même en cas de changement dans votre situation.

Les taux immobiliers sont en baisse constante depuis plusieurs années. Les personnes ayant contracté un crédit à un taux élevé sont donc tout naturellement tentées d’en demander la révision. Les litiges surviennent souvent lorsque la banque réclame des frais et des pénalités en échange d’une renégociation du prêt.

Les remboursements anticipés peuvent également donner lieu à des pénalités, notamment lorsqu’on change de banque.
Arrêter de payer les mensualités de prêt en cas de difficulté passagère est évidemment une chose à ne pas faire. D’autres possibilités existent pour faire face à une baisse de revenus temporaire ou durable.

Prêt à taux variable, report des mensualités, rachat de crédit englobant vos crédits à la consommation, de nombreuses solutions existent pour parer aux imprévus sans se mettre dans le rouge. En prenant les devants et en parlant de vos difficultés à votre banquier, celui-ci sera plus enclin à trouver une solution amiable.

Si vous avez surestimé vos capacités de remboursement, une renégociation globale de votre dette est sans doute la meilleure solution. Faire appel à un spécialiste du rachat de crédit peut éviter bien des déconvenues et vous permettra d’obtenir un nouveau contrat le plus avantageux possible.