Se constituer un capital avec l’assurance vie

Ce n’est pas pour rien que les investisseurs se ruent sur le domaine de l’assurance vie. Dans ce dernier, tourne près de 1 400 milliards d’euros et le placement favori des Français. Si au départ, cet investissement était réservé à la clientèle haut de gamme, il est actuellement accessible à tous.

Le principe du placement.

Investir dans une assurance vie est beaucoup plus sure au lieu d’injecter un fonds important sur une bourse financière. Le monde de l’assurance vie ne connaît pas de déclin or vous pouvez très bien chercher un potentiel de performance.

Vous avez la possibilité de mettre votre argent également sur des supports financiers en compte. Les opérations d’arbitrages peuvent être effectuées à tout moment pour modifier la répartition de l’investissement.

Pour se constituer un réel capital, il est recommandé de diversifier l’investissement. Même si le domaine de l’assurance vie ne connaît pas de déclin, depuis quelques années, il passe dans une période où on constate une baisse mécanique du rendement.

Un investissement aux atouts multiples

Mise à part la sûreté de ce plan d’investissement, l’assurance vie vous permet de désigner des bénéficiaires. Vous avez aussi la possibilité de retirer le capital à tout moment grâce aux rachats et aux avances.

Pour une avance, la compagnie d’assurance accorde à l’assuré un prêt remboursable en une ou plusieurs tranches. Le rachat consiste à la récupération d’une partie ou de la totalité du capital constitué. Le rachat total va lors entraîner une clôture du contrat et nous vous recommandons le rachat partiel pour bénéficier des autres avantages du placement.

En cas de rachat, le capital que vous retirez n’est pas imposable, ce qui lui différencie des autres placements. Toutefois, les plus-values et les intérêts sont soumis à une base d’imposition. En cas de décès et lorsque le capital revient au bénéficiaire, il y a exonération totale des droits de succession pour le bénéficiaire.